moving
La divulgation en milieu de travail, c'est-à-dire signaler aux gestionnaires, superviseurs, collègues et autres personnes que l'on a un trouble d'apprentissage, est une des décisions les plus difficiles à prendre pour un employé ou candidat. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les personnes ayant un trouble d'apprentissage choisissent de ne pas divulguer leur trouble aux employeurs. Par exemple, elles peuvent avoir vécu une expérience négative et ne veulent pas reproduire une situation semblable. Elles peuvent aussi craindre que la divulgation mène au préjudice, à la discrimination ou au rejet, ce qui ferait en sorte qu'elles ne seraient pas engagées ou pas choisies dans le cadre d'un concours.

Voici certains exemples d'avantages et de désavantages liés à la divulgation durant ou avant le processus d'entrevue et de concours.

«Je ne veux pas que l'employeur pense que je ne suis pas intelligent.»

Avantages de la divulgation avant l'entrevue ou le concours
On peut considérer divulguer son trouble avant l'entrevue si la compagnie dispose d'un régime d'équité en matière d'emploi ou si elle souscrit au principe de l'égalité d'accès à l'emploi. Dans un tel cas, il est avantageux de s'identifier comme ayant un trouble d'apprentissage, car l'employeur doit parfois tenter d'atteindre des objectifs d'équité en matière d'emploi.

Désavantages
La divulgation avant l'entrevue peut accroître le risque de ne pas être choisi dans le cadre d'un concours. Pour les candidats qui veulent un emploi en particulier, le fait de divulguer son trouble à un employeur potentiel peut créer des obstacles. On peut songer à divulguer son trouble une fois qu'une offre d'emploi a été faite.

«Cela peut vous faire partir du mauvais pied, tandis que l'on vise une attitude positive.»

Avantages de la divulgation durant l'entrevue ou le concours
Le fait d'attendre l'entrevue en face-à-face pour divulguer son trouble permet aux candidats d'attendre le moment opportun durant l'entrevue ou le concours. Les candidats doivent être en mesure de faire valoir leurs points forts et leurs points faibles et, si possible, de donner des exemples concrets des façons dont ils se prennent pour contourner leurs points faibles. Par exemple, un candidat qui a un problème de traitement du langage (orthographe ou écriture) peut avoir besoin d'un ordinateur ou d'un vérificateur d'orthographe pour compenser.

Désavantages
Si la personne chargée de l'entrevue n'est pas au courant du trouble d'apprentissage du candidat, l'employeur peut interpréter les erreurs du candidat, ses habiletés interpersonnelles et ses aptitudes de communication de façon négative. Pour éviter une telle situation, les employeurs et les candidats peuvent discuter des genres d'assouplissements nécessaires pour l'entrevue. Le fait de se prévaloir d'assouplissements appropriés accroîtra de façon importante le niveau de rendement du candidat. Un désavantage lié à la divulgation durant l'entrevue est la possibilité de faire dévier la conversation sur le trouble d'apprentissage, plutôt que de parler des habiletés du candidat pour accomplir les fonctions.

«Le fait de divulguer son trouble après avoir été engagé permet aux employeurs d'adapter les fonctions de l'emploi aux troubles d'apprentissage spécifiques.»

Avantages de la divulgation après l'embauche
Certaines personnes préfèrent divulguer leur trouble après qu'elles ont été engagées. Leur trouble d'apprentissage peut passer inaperçu durant l'entrevue et elles préfèrent ne pas en aviser l'employeur. Elles reconnaissent toutefois que le fait d'offrir des assouplissements accroît la productivité et la capacité des candidats.

Désavantages
Dans un tel cas, l'employeur peut croire que le candidat s'est présenté faussement en vue d'obtenir l'emploi. De même, en omettant de divulguer son trouble, le candidat ne peut pas s'attendre à ce que l'employeur offre des assouplissements et, une fois engagé, le candidat peut avoir de la difficulté non seulement à garder son emploi, mais aussi à se prévaloir d'assouplissements.

Il faut penser et planifier longuement avant de divulguer un trouble d'apprentissage. Les personnes ayant un trouble d'apprentissage doivent planifier attentivement comment elles veulent divulguer et prendre conscience des répercussions de leur décision. Les employés ou les candidats peuvent vouloir révéler un peu d'information à la fois afin d'établir un climat de confiance et d'être à l'aise avec leur décision. Enfin, c'est le candidat qui doit décider quand, où et combien d'information il veut partager avec autrui.
FaLang translation system by Faboba